Vignettes cliniques

En Neuropsychologie

A SAVOIR:

La consultation chez un neuropsychologue ne nécessite pas de certificat médical.

le neuropsychologue ne prescrit pas de médicaments.

A qui se destine la consultation chez un neuropsychologue?

A quel moment prendre la décision de consulter?

Voici quelques vignettes cliniques, des exemples de difficultés et obstacles qui peuvent vous amener à envisager une consultation chez un neuropsychologue.

"Mon enfant bouge tout le temps!"

Souvent les demandes de bilans neuropsychologiques le sont sur les conseils d’un enseignant. L’enfant est décrit par celui ci comme « dans la lune », « pas concentré ». C’est un enfant qui termine souvent le dernier son travail et à qui il est souvent nécessaire de répéter les consignes orales. Il oublie souvent ses affaires et n’a pas tout son matériel au moment où il en a besoin.

Souvent, cet enfant est en décalage dans les apprentissages et cet écart se creuse chaque année si rien n’est fait pour l’aider.

Aux difficultés attentionnelles peuvent s’ajouter des difficultés comportementales. L’enfant est décrit comme très agité et ce depuis qu’il marche et parfois même avant. Il est impulsif et a pu se mettre en danger (grimper, sauter, courir dans des lieux inappropriés). L’enfant impulsif ne peut s’empêcher de répondre avant les autres en classe, ou se saisir du matériel avant la fin des consigne. Il devance l’autre tout le temps. A la maison il ne reste pas assis à table, ne joue pas seul ou ne fait pas une activité de loisir jusqu’au bout sans l’aide de l’adulte.

Avec les camarades les disputes ou bagarres sont fréquentes.

c’est un enfant qui ne gère pas encore sa frustration et qui fait des « colères », des « crises » au moins une fois par jour, si on lui demande de patienter ou si on lui refuse quelque chose. Ce comportement, d’enfant petit, perdure même quand il grandit.

 

Le bilan dans ce cas est nécessaire pour objectiver la présence de dysfonctionnement attentionnel. Par le biais d’épreuves l’attention sélective, soutenue, divisée seront évaluées. Ces épreuves permettront de déterminer l’intensité des troubles.

Il prendra en compte tout l’aspect comportemental pour évaluer l’intensité des troubles comportementaux.

 

A l’issue du bilan un diagnostic pourra être posé si nécessaire de Trouble de l’attention avec ou sans Hyperactivité. Une prise en charge et des aménagements scolaires seront proposés.

"Mon enfant est en difficulté à l'école"

Certains enfants peuvent avoir du mal à rentrer dans les apprentissages scolaires ou voir des difficultés apparaître à un moment de leur vie.

 

Les causes de ces difficultés peuvent êtres multiples et pour être dépassées demandent à être comprises. En effet, les compétences scolaires demandent de multiples compétences cognitives : de l’attention, des capacités de mémorisation, de logique, d’organisation, des capacités motrices fines et des capacités visuelles fines également. Chacune de ces compétences cognitives peut amener de multiples difficultés dans les apprentissages scolaires.

 

Ces difficultés peuvent avoir des origines développementales comme les « dys » ou accidentelles comme un traumatisme crânien.

 

L’objectif du bilan dans ce cas est de déterminer quelle fonction cognitive est responsable des difficultés scolaires. Sommes nous face à un TADH, une dyslexie, une dyspraxie…

 

A l’issu du bilan un diagnostic pourra être posé si nécessaire, des prise en charge et des aménagements scolaires seront proposés.

"Mon enfant est maladroit"

il arrive que les enseignants de maternelle alerte les parents sur un décalage entre les compétences motrice d’un enfant par rapport aux autres. Le décalage peut être observé en motricité globale, pour la petite et le moyenne section et en motricité fine pour la grande section. L’enfant a du mal à écrire son prénom à recopier des lettres. Le dessin spontané est encore pauvre ou l’enfant refuse de dessiner car il trouve ses productions « nulles ». Dès la classe de primaire il manque d’organisation, ne retrouve pas ses affaires et son cartables est souvent mal rangé avec des feuilles qui traînent non rangées.

 

Cet enfant est maladroit, il renverse souvent son bol ou son verre à table. Il n’est pas très habile pour couper sa viande.

Dans les activités sportives il peut être en difficultés avec un ballon.

 

En classe aux difficultés de motricité fine, peuvent s’associer des difficultés de repérage spatial. L’enfant est perdu dans les tableaux, il se trompe dans le positionnement des chiffres dans les opérations. Au collège, les cartes de géographie sont difficiles à mémoriser et la géométrie, notamment les tracés restent très approximatifs.

 

Le bilan vise à évaluer tous les domaines cognitifs qui permettent toutes ces compétences et à donner une idée du degré de difficulté. Il peut amener à un diagnostic et proposer des évaluations complémentaires auprès d’un psychomotricien ou d’un ergothérapeute par exemple.

A l’issu du bilan une prise en charge est proposée ainsi que des aménagements scolaires.

"Un de mes proches oublie toujours tout"

Les difficultés de mémoire peuvent avoir plusieurs origines, être purement cognitives ou avoir une cause psychologique (dépression par exemple).

 

C’est souvent l ‘entourage de la personne qui alerte et qui persuade de demander une consultation auprès d’un neuropsychologue. Cette personne est inquiète car son parent, son ami, le fait répéter très souvent, il ne se souvient plus des dates importantes et dit ne pas comprendre le déroulement d’un film par exemple.

Au quotidien, il ne se souvient plus d’avoir fait les choses et ne lit plus parce qu’il oublie ce qu’il vient de lire à mesure.

Il lui arrive de se perdre ou de ne pas retrouver sa voiture sur un parking.

Les visages, ou les noms de certaines personnes lui échappent et il est en difficulté pour suivre une conversation jusqu’au bout.

 

Le bilan se focalisera sur l’évaluation des différentes mémoires et cherchera les signes d’un trouble cognitif ou psychologique.

A l’issu du bilan une orientation vers un autre professionnel comme un neurologue ou un psychologue pourra être proposée. Le neuropsychologue est aussi amené à proposer une prise en charge dans son cabinet.

Cabinet de Neuropsychologie                             et de Neurofeedback

11 rue de la banque 71100 CHALON SUR SAONE

06 10 73 02 08

2018 CABINET DE NEUROPSYCHOLOGIE. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now