Rechercher

Neurofeedback et Sports

Qu’est-ce que le Neurofeedback ?

Il s’agit d’un terme générique désignant une méthode informatisée d’observation et d’entraînement cérébral issue des neurosciences.

L’objectif est d’enregistrer et analyser l’activité des neurones afin d’optimiser les performances du cerveau en lui renvoyant des indications sur son propre fonctionnement.

Ces retours d’information, appelées feedbacks, peuvent être auditifs, visuels, voire tactiles, selon le système de neurofeedback utilisé.

Tous les systèmes de neurofeedback ont des fonctionnalités de base similaires, à quelques variantes près, mais ont des environnements graphiques différents, une présentation différente, un désign spécifique ainsi que des niveaux de perfectionnement et de performance qui leur sont propres.

Ce qui est fondamental et commun à tous les systèmes de neurofeedback, c’est la captation du signal émis par le cerveau, sa transformation et son analyse par le logiciel et sa restitution en temps réel via le feedback ou « retour d’information ».

Le neurofeedback n’est pas un outil de diagnostic.


Sport et neurofeedback :

Concrètement, ces blocages mentaux sont très courants et peuvent se traduire de différentes façons :

  • incohérence dans les performances, jeu timide par peur de l’échec.

  • meilleur niveau lors des entraînements que lors des matches, révélateur d’un stress lié à l’attente de résultats e à leurs statistiques.

  • des absences par peur de mal jouer (anxiété).

  • émotion à fleur de peau, frustrations, perfectionnisme malsain



A cela s’ajoutent les défis, les événements et les problèmes de leur vie privée.

Tous ces différents facteurs sont intimement liés à leurs performances sportives

S’il n’a jamais entraîné son mental, un sportif a donc une marge de progression conséquente! L’aspect mental n’est pas toujours travaillé, y compris lors du processus de rééducation suite à une blessure. Or, pour accomplir des exploits sportifs, la force mentale est primordiale. Pour un athlète, il est essentiel d'aligner corps et mental et d’être confiant d’être aussi fort mentalement que physiquement. En entraînant votre cerveau à travailler avec vos aptitudes physiques vous serez préparé à faire face aux principaux blocages mentaux auxquels tous les athlètes font face.

Selon le port pratiqué, les réseaux cérébraux à entraîner seront spécifiques :

  • Basket-ball = temps de réaction rapide, traitement de l’information rapide (visuelle)

  • Golf = concentration et calme


Pour réduire votre niveau de stress et devenir plus résilient sur le plan émotionnel, vous devez faire appel au pouvoir de votre subconscient. Une partie importante de nos blocages et nos souffrances provient de schémas de pensées récurrents qui parfois restent enfouis dans le subconscient. Une personne vivant dans un état énergétique négatif constant, vit dans un état de stress continu. Lorsque nous exploitons le pouvoir de notre subconscient (95%), notre bien-être commence à changer. Le calme peut s’installer et les niveaux d'énergie peuvent remonter. La plupart des athlètes de calibre mondial comprennent que le développement de leurs habiletés mentales est aussi important que le travail sur leurs habiletés physiques et techniques. Les athlètes qui réussissent ont une grande confiance en eux, sont capables de bloquer les distractions, de gérer leur niveau de stress, Ils sont orientés résultats et font preuve d'un perfectionnisme sain. Lorsqu'il s'agit de haute performance, il ne fait aucun doute que le fait d'être mentalement fort place tout athlète en avantage sur son compétiteur. Cette force mentale peut être exploitée et développée.


Il est primordial de préciser que le neurofeedback est une méthode douce et non invasive qui renvoie au cerveau une information sur son propre fonctionnement.

Le Neurofeedback donne à votre système une rétroaction sur ses schémas inadaptés et votre cerveau décide comment utiliser cette information pour améliorer son fonctionnement global. Pour faire cela le système entraîne tout le cerveau dans sa globalité. Cette restauration de l'activité cérébrale dans son entièreté permet son fonctionnement optimal sans effets secondaires. En communiquant avec le système nerveux central à un rythme de 256 fois par seconde, le système de Neurofeedback permet au cerveau de "voir" les zones où il est désorganisé. Les entraînements fournissent au cerveau un miroir qui lui permet de voir les schémas inappropriés et recentrent le système nerveux sur le moment présent. Le cerveau informé peut alors s'auto-corriger grâce à sa neuroplasticité et retrouver sa fluidité homéodynamique.


Il en résulte une plus grande stabilité et un meilleur fonctionnement de l'ensemble.

Le Neurofeedback entraîne le cerveau à utiliser les informations du moment présent pour décider quoi faire ensuite, plutôt que des informations obsolètes qui ne lui servent plus et gaspillent son énergie l’empêchant ainsi de fonctionner de manière optimale. Cette technologie de pointe d'entraînement cérébral, fonctionne comme un système de " détection et de surveillance " des changements dans les schémas corticaux,  Il imite la communication de votre système nerveux central en "reflétant " l'activité cérébrale qui peut entraver le fonctionnement optimal du cerveau.

Ce processus permet ainsi au cerveau et au système nerveux central de se réinitialiser en examinant les schémas habituels au niveau subconscient et de se débarrasser de ceux qui ne vous servent plus. Il aide ainsi le cerveau à se sortir de ces "ornières" mentales en se défaisant de ses schémas inadaptés, le rendant plus souple et plus résilient.


En aucun cas on n’agit directement sur le cerveau.

Les effets du neurofeedback dépendent de plusieurs facteurs.

Tout d’abord, l’envie de changer. Car cela suppose tellement de modifications dans une routine bien établie qu’il faut être motivé.

Les effets, s’ils sont parfois semblables d’une personne à l’autre, n’en sont pas moins intimement liés à l’individu et à son vécu.


Afin que les résultats soient rapides et durables, il est indispensable de faire des séances régulièrement, au minimum deux fois par semaine, du moins lors des premières semaines pendant lesquelles les processus de modifications se mettent en place. Comme il s’agit d’un apprentissage et d’un entraînement, si les sessions sont trop espacées, on perd une bonne partie du bénéfice de l’entraînement. Ce qui est vrai aussi pour un entraînement physique.


21 vues

Cabinet de Neuropsychologie                             et de Neurofeedback

11 rue de la banque 71100 CHALON SUR SAONE

06 10 73 02 08

2018 CABINET DE NEUROPSYCHOLOGIE. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now