Rechercher

Comment surmonter l'anxiété liée aux examens


Si vous avez déjà dû vous lever devant un groupe de personnes et faire un discours ou une présentation, il y a de fortes chances que vous ayez ressenti un certain degré de d’anxiété.

Bien que déconcertant, ce sentiment est en fait normal et sain dans une certaine mesure. Être nerveux pousse notre corps à libérer de l'adrénaline. Cette poussée d'adrénaline nous aide à fonctionner à un état élevé et peut même nous amener à être plus performants que nous le ferions normalement. Mais trop d'anxiété peut nuire à la mémoire de travail et au raisonnement, ce qui entraîne des performances moins bonnes.

C'est le cas de millions d'étudiants aux prises avec l'anxiété liée aux examens.


On estime que près de 40% des élèves ont une anxiété de performance élevée ou modérément élevée, ce qui en fait la difficulté scolaire la plus répandue dans les écoles aujourd'hui. On estime également que les élèves ayant un niveau d'anxiété élevé aux examens ont des résultats inférieurs à celui de leurs pairs moins anxieux. Un moins bonne valorisation du travail fournit peut ébranler la confiance en soi, contribuant à encore plus d'anxiété aux examens futurs.

Si vous pensez que votre enfant souffre d'anxiété de performance, la bonne nouvelle est qu'il y a des choses que vous pouvez faire pour l'aider.


Comment traiter l'anxiété liée aux examens


Identifier les symptômes

Il est important de savoir quand votre enfant est nerveux et quand il éprouve un degré d'anxiété élevé. : Symptômes physiques - transpiration, tremblements, sécheresse de la bouche, évanouissements, nausées, vomissements et rythme cardiaque rapide.

Symptômes cognitifs / comportementaux - Difficulté à se concentrer, “trou noir” sur des connaissances bien connues, auto-médication, discours intérieur négatif, évitement de l'école. Symptômes émotionnels - L'anxiété liée à la performance peut contribuer à la dépression, aux troubles du comportements, et à une faible estime de soi, entre autres.


Préparer

L'anxiété est souvent provoquée par l'inconnu. Aidez votre enfant à étudier tôt et souvent pour que les connaissances deviennent une seconde nature. Essayez différentes techniques d'étude, des cartes mentales, des réponses à choix multiples, pour habituer votre enfant à utiliser ses connaissances dans des formats qu’il rencontrera lors des examens ou des concours.


Pratiquez la respiration profonde ou la méditation

Travaillez avec votre enfant sur différentes techniques de respiration, de méditation quotidienne. Lorsque vous inspirez profondément, votre fréquence cardiaque s'accélère légèrement. Lorsque vous expirez, votre fréquence cardiaque ralentit. Des respirations profondes et répétées synchronisent naturellement votre rythme cardiaque avec votre respiration. Cela amène votre cerveau à libérer des endorphines, des produits chimiques qui ont un effet calmant naturel. Ce n'est pas un hasard si la respiration profonde est le fondement de tant de types de méditation. Cet effet calmant peut être si important qu'il existe des recherches liant la méditation à une réduction des symptômes de stress, d'anxiété et de dépression ; ainsi qu'une amélioration du sommeil et de la concentration . Certaines études montrent que la méditation peut même changer la structure de notre cerveau, améliorant la neuroplasticité.


Améliorer son alimentation

Assurez-vous que votre enfant a une alimentation équilibrée et non transformée, mais surtout avant un examen. De plus en plus de recherches soutiennent un lien entre l'alimentation et la santé mentale. Des études ont lié certains aliments (comme les glucides raffinés, le sucre ajouté, les viandes transformées et les aliments frits) à des sentiments d'anxiété. À l'inverse, d'autres aliments peuvent aider à réduire les sentiments d'anxiété.


Essayez le recadrage

Lorsque vous entendez votre enfant dire quelque chose de négatif sur lui-même, intervenez. Si votre enfant dit: «Je vais échouer», dites-lui: «tu as étudié dur, tu t’es préparé du mieux que tu pouvais et je suis fier de toi”. “Quoi qu'il en soit, ta valeur n'est pas mesurée en fonction de ta réussite à cet examen. " Parfois, soulager une partie de la pression sur les résultats des tests aidera à réduire l'anxiété.



Envisagez des interventions extérieures

Le coaching peut être un excellent moyen de renforcer la confiance de l'enfant, de réduire le stress et de combattre l'anxiété. Cela peut aider à identifier l'origine de l'anxiété et offrir des outils spécifiques pour la gérer à l'avenir. Le neurofeedback est une autre option pour réduire l'anxiété. Souvent, l'anxiété est repérées au niveau cérébral comme un surplus d'ondes bêta rapides et un déficit d'ondes alpha, associé au calme et à la concentration. L'entraînement au neurofeedback peut aider à rétablir l'équilibre de ces zones du cerveau.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont Espaceneuro peut aider à traiter l'anxiété liée aux examens et aux concours par le biais de conseils et / ou de neurofeedback ,

appelez-nous au 06 10 73 02 08


Even a single mindfulness meditation session can reduce anxiety: People with anxiety show reduced stress on the arteries after 1-hour introductory session


Meditation for anxiety, depression?


Mindfulness in the workplace improves employee focus, attention, behavior, new management-based research concludes




25 vues

Cabinet de Neuropsychologie                             et de Neurofeedback

11 rue de la banque 71100 CHALON SUR SAONE

06 10 73 02 08

2018 CABINET DE NEUROPSYCHOLOGIE. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now