"Ou comment reprendre le contrôle de son cerveau"

Quelques éléments de définition:

le neurofeedback est une méthode d'auto-régulation qui enseigne au sujet à modifier volontairement l'activité de son système nerveux central. 

C'est un entrainement cérébral qui vise à modifier le fonctionnement du cerveau via des mécanismes de neuroplasticité. C'est une application spécialisée du biofeedback.


Un appareil d'électroencéphalographie (EEG) permet de voir en temps réel l'activité électrique du cerveau. La personne qui s’entraîne reçoit un retour (feedback) de cette activité sous forme visuelle et auditive. Si l'activité est conforme à ce qui est attendu alors la vidéo regardée se synchronise, si ce n'est pas le cas la vidéo se désynchronise. On parle alors de conditionnement opérant. Ces récompenses permettent au cerveau d'apprendre à réguler efficacement son activité électrique. Le praticien va aider le patient dans cet apprentissage en le guidant tout au long du processus.

En Neurofeedback, nous travaillons sur 4 ondes cérébrales mesurables par l’EEG:

Les ondes Delta (0-4Hz) : sommeil profond.

Les ondes Thêta (4 à 8Hz) : état de veille très calme, voire hypnagogique ou de méditation. 

Les ondes Alpha (8 à 12 Hz) : état de conscience apaisé, neutre.

Les ondes Bêta (13 à 30Hz) :  processus d’action, des processus cognitifs tels que l’attention ou la concentration.

Lors de la première évaluation l'EEG permet de voir la modélisation du système électrique de la personne.

Cela permet au professionnel de déterminer de manière
objective si les ondes cérébrales du patient sont
significativement différentes de la normale, et si oui,
comment et où elles diffèrent. Cette analyse donnera lieu à l'élaboration d'un protocole personnalisé permettant de mettre en place les séances d'entrainement.

Grâce à la neuroplasticité cérébrale, et aux paradigmes d'apprentissages, le neurofeedback propose une solution non invasive, indolore et sans médicaments pour améliorer des  comportements inadéquats ou simplement optimiser son fonctionnement cérébrale (peak performance).

​​​

La validité du Neurofeedback:

 c'est une technique scientifiquement validée par plus de :

  • 150 000 articles sur l'EEG 

  • 1 500 sur le Neurofeedback 

La BCIA (Biofeedback Certification International Alliance), est l'organisme de référence depuis 1981. Elle s'assure que les praticiens opèrent selon les preuves scientifiques.

Le niveau d'efficacité du neurofeedback est basé sur des preuves scienifiques (EBM: Evidence Based Mecidine):

  • niveau 1: non supporté empiriquement

  • niveau 2: possiblement efficace

  • niveau 3: probablement efficace

  • niveau 4: efficace

  • niveau 5: efficace et spécifique 

Dans les faits, comment ça marche?

On enregistre l’activité de votre cerveau avec des capteurs placées sur votre cuir chevelu et cette activité est représentée sous forme de courbe à l’écran en continu et en temps réel.

ces résultats sont ensuite analysés et comparés à un panel très large de modèles d'activités électriques appartenant à des sujets ayant une activité cérébrale harmonieuse. c'est cet écart qui sera au cœur de l'apprentissage par neurofeedback. Le patient va apprendre à tendre vers cette activité harmonieuse.

un protocole individuel et personnalisé sera alors construit afin de proposer un programme d'apprentissage adapté à chaque pathologie , chaque personne.

Lors de l'entrainement, le patient (équipé avec les capteurs) est invité à regarder une vidéo et à écouter une musique. Si l'activité cérébrale n'est pas conforme à ce qui est attendu par le protocole individualisé, alors le patient en est informé en temps réel grâce à l'interruption ou désynchronisation de la vidéo et de la musique. Au fur et à mesure,  la personne va apprendre à se "corriger" et atteindre l'activité électrique attendue. C'est la phase dite de normalisation.

Au bout de 8 à 12 séances, l'apprentissage commence à se mettre en place. une nouvelle analyse de l'EEG est alors effectuée et on passe à la phase de généralisation. A présent le sujet est mis en situation: il va effectuer des tâches qui correspondent aux difficultés cognitives, émotionnelles ou motrices relevées au début du programme.

​​​​​​​​​​​

Bientôt,  le patient n'aura plus besoin du retour (feedback) pour réguler l'activité électrique de son cerveau, un dernier protocole dit de consolidation permet de fixer à long terme l'apprentissage

Au terme de ces séances (de 20 à 45 séances selon les cas), un RDV à 6 mois est convenu pour suivre l'évolution et la stabilité de l'apprentissage.

Cabinet de Neuropsychologie                             et de Neurofeedback

11 rue de la banque 71100 CHALON SUR SAONE

06 10 73 02 08

2018 CABINET DE NEUROPSYCHOLOGIE. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now